Ma famille, mon coeur et moi...

La lecture à voix haute est la toute première porte offerte à l’enfant vers le monde des mots. Une ouverture sur l’imaginaire : la matérialisation dans l’espace de la pensée, de ces signes noirs encore indéchiffrables qui couvrent les pages. Un moment protégé et hors du temps.
Plus tard, la lecture « publique » garde ce caractère de l’intime, mais une intimité tout à coup partagée avec d’autres. Le livre, la (les) voix du (des) lecteur(s) et le public forment un triangle au centre duquel l’histoire peut prendre corps.

 

Lecture de textes autour de l'adolescence, la famille, l'amour à destination des collèges.

Montage et lecture de Sandra Trambouze.

 

Réalisée dans le cadre du festival grain de sel à Aubagne.