La compagnie

Du soleil pour demain / Cie Haut les crânes

 

La compagnie Haut les crânes voit le jour de la rencontre artistique de Sandra Trambouze et de Franck Libert. C’est au cours de la création de « l’Arche part à huit heures » de Claire Massabo, qu’ils travaillent ensemble et cosignent par la suite la mise en scène d’un spectacle regroupant deux ateliers d’enfants à St Martin de Crau. La structure est créée officiellement en 2012 à Marseille. Elle a pour but la création artistique. Jérémy Fisher sera sa 1ère création.

 

Jérémy Fisher est coproduit par la cie Du soleil pour demain qui a déjà un savoir faire et une administration solide quant à la production de spectacles.

 

En effet, Franck Libert à également créé la cie Du soleil pour demain en 2005 et met en scène « Vivre avec », texte de E. Libert et L. Parrini. Puis, de fait, l’association devient une structure d’aide à l’émergence de spectacles de rue ou de salle ; structure d’hébergement pour créations orphelines choisies pour leurs qualités artistiques (spectacles de marionnettes géantes : « Encore Pluvieux », « Les ZÖÖrks » issus du Bouldegom théâtre ; solos d’acteurs : « Nicole Ferroni », « Stan combien dans sa tête ? ») ou déontologiques (interventions pour la Mutualité française…).

 

La coproduction avec Du soleil pour demain prend d’autant plus de sens que les deux associations décident de fusionner en juin 2013 pour ne défendre plus qu’une seule ligne artistique portée par le titre de Du Soleil pour Demain / Cie Haut les crânes. Et la solidité apportée par cette fusion donne de réelles racines à la nouvelle cie Haut les crânes.